title

Vous avez dit DevOps ?

  • user
    Marie
  •  04.12.2020
  •  7 MIN

Dans la plupart des projets tech, on a une équipe de développeurs et une équipe d’administrateurs systèmes (les opérationnels). Pour rappel, l’appellation DevOps correspond à la contraction des termes “Développement” et “Opérationnels”.

 

L’objectif pour les deux équipes, est d’assurer un “time to market” le plus réduit possible en évitant les pannes aux conséquences parfois désastreuses. Mais cette séparation en différents pôles peut engendrer de nombreux problèmes de communication.

 

Dans le coin gauche du ring, on a les développeurs qui sont amenés à créer de nouvelles fonctionnalités, répercuter les changements demandés ou encore corriger les éventuels bugs. Leur mission est caractérisée par les évolutions du code source qu’ils écrivent, par le changement et l’ajout de fonctionnalités.

 

Dans le coin droit, on a les opérationnels qui sont chargés du maintien en conditions opérationnelles. Les mises à jour peuvent fragiliser le produit c’est pourquoi ils doivent gérer le risque et la stabilité du produit. Si les développeurs apportent le changement, les opérationnels cherchent à stabiliser les environnements de production.

 

C’est pourquoi les deux rôles sont souvent opposés et la raison pour laquelle le dialogue peut être difficile.

 

La culture DevOps, qu’est ce que c’est ?

Sur un plan organisationnel, l’idée est d’abolir les barrières entre les équipes de développement et les opérationnels. Tout ça pour que les devs prennent conscience de ce qu’est la production et comment on s’en occupe. Et pour les opérationnels, d’être capable d’automatiser leurs besoins en maintenance et les mécanismes de mise en production.

Il était une fois…

À l’origine, le terme DevOps était un hashtag se référant à l'événement DevOpsDay mis en place par Patrick Dubois (administrateur système) en 2009. Il a organisé son propre événement connectant développeurs (Dev) et opérationnels (Ops) pour répondre à sa frustration due à une relation fragile avec les développeurs. L’engouement a été tel sur Twitter qu’un nouveau mouvement culturel a émergé entre les développeurs et les opérationnels.

 

L’approche DevOps représente la mise en place d’une vraie communication entre les équipes de développement et les équipes de déploiement. C’est la mise en place d'une stratégie qui repose sur le développement d'une vraie synergie entre les équipes techniques.

 

L’une des notions clefs de son implémentation : tout le monde est DevOps et tout le monde travaille dans l’intérêt de l’équipe. Il y a donc une très forte composante humaine dans l’équation. La collaboration entre ces deux métiers permet de gagner en flexibilité et en agilité, notamment grâce à l’automatisation des tests.

 

Si on devait résumer le mouvement DevOps, on peut dire que c’est une méthode faite pour améliorer les relations entre les équipes de dev et créer de la valeur pour l’entreprise.

 

L’objectif final étant de :

  • Créer un produit meilleur qualité
  • Avoir une équipe plus efficace
  • Réduire au maximum le “Time to market”

 

Méthode DevOps vers un métier DevOps

 

 

On a parlé de la culture DevOps, maintenant parlons du métier. Si la méthode est apparue depuis plusieurs années, la fonction - elle - est bien plus récente sur le marché. Dans la tech, de nombreux métiers font leurs apparitions et la confusion peut s’installer. Pas de panique, on est là pour vous guider.

 

Qu’est ce qu’un DevOps ?

La combinaison des deux profils, qui permettra aux entreprises d’être plus agiles tout en facilitant le passage du développement à l’exploitation. L’expression a été vulgarisée pour devenir maintenant un métier. Ce n’est que depuis 5 ou 6 ans que les candidats commencent à mettre le terme sur leur CV par exemple.

 

Le profil se concentre sur plusieurs points : unifier et rassembler, améliorer les communications entre les équipes de développement et les équipes de maintenance.

 

Mettre en place des processus d’amélioration continue, supprimer les tâches qui n’apportent pas de valeurs et enfin rapprocher les équipes en les incitant à se concentrer sur la satisfaction et la valeur business. Voilà ce à quoi travaille le DevOps.

 

Continuous Integration (CI) et Continuous Delivery (CD)

L'approche CI/CD permet d'augmenter la fréquence de distribution des applications grâce à l'introduction de l'automatisation au niveau des étapes de développement des applications.

 

Les concepts sont l'intégration continu et le déploiement continu. L'approche est une solution aux problèmes posés par l'intégration de nouveaux segments de code pour les équipes de développement et d'exploitation.

 

Plus précisément, elle va garantir une automatisation et une surveillance continue tout au long du cycle de vie des applications, des phases d'intégration et de test jusqu'au déploiement. Évidemment, on pourra détecter les problèmes le plus tôt possible de cette manière.

 

Un profil à double compétence

Sa mission est de révolutionner la  chaîne de développement et de mise en production d'un site. Il permet d’obtenir plus de rapidité et de fluidité dans le développement et dans l’exploitation.

 

Aujourd’hui très prisé par les entreprises, le DevOps doit justifier d’une solide expérience pour maîtriser la partie conception et l’exploitation. Cette double compétence permet de créer des applications, sites ou logiciels parfaitement adaptés à leurs infrastructures. Il peut anticiper et concilier les problématiques des deux métiers pour aller plus vite grâce à sa vision d'ensemble.

 

Dans le jargon technique, on parle de “Build” pour la partie conception et de “Run” pour la partie exploitation.

Sur la partie “Build”, le DevOps est chargé de la construction d’infrastructures et de la mise en place d’outils, soit un investissement long terme pour lui. La partie “Run” quant à elle est plus liée à l'exécution, au maintien en condition et la gestion des outils.

 

Concrètement, quelles sont ses missions ?

  • Repenser les processus déjà existants et réaliser des améliorations en suivant l’approche CI/CD
  • Réaliser la planification des différentes versions, pour tracer les historiques de développement du projet
  • Intégrer en continue afin de définir l’ensemble des méthodologies et des outils permettant de livrer de nouvelles fonctionnalités de manière automatisée et également d’assurer des mises en production fréquentes, tout en minimisant le risque d’incidents lors des déploiements.
  • Déployer automatiquement et en continue les nouvelles fonctionnalités sur les serveurs
  • Tester en continue grâce à l'automatisation
  • Mise en place de metrics pour mesurer l’amélioration souhaitée et mesurer la satisfaction.
  • Avant l’apparition des DevOps, le processus était long et non agile. Les développeurs concevaient l’application, pour ensuite passer le projet aux opérationnels et l’intégrer dans la bonne infrastructure.

 

Avec les DevOps, nous passons à une méthode plus performante, réactive et plus maniable, rendant le produit bien plus homogène.

 

Recrutement d’un DevOps, ce qu’il faut savoir

Un DevOps doit faire de la veille marché, constamment - et être à la page pour pouvoir conseiller ses équipes car les technologies évoluent vite et les enjeux des entreprises aussi. Il est également important de s’assurer que le candidat ait une bonne compréhension générale des enjeux DevOps en interne.

 

Enfin, il est important de ne pas oublier que l’essence du profil repose sur une interaction forte entre différents acteurs. Ces individus doivent s’impliquer et être motivés, c’est pourquoi les compétences en savoirs comportementaux sont indispensables.

Les softs skills pour ce poste seront tout aussi importantes que les hard skills, à savoir :

  • Collaboration et coopération
  • Résolution de problème
  • Compétences relationnelles et interpersonnelles
  • Partage et transfert de connaissances
  • Engagement des valeurs personnelles
  • Flexibilité et adaptabilité

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer.