title

Nouveau job : comment gérer les premiers jours

  • user
    Marie
  •  18.01.2018
  •  5 MIN

C'EST PARFAITEMENT NORMAL D’ÊTRE NERVEUX

Commencer un nouveau job rappelle sûrement le stress que l'on ressentait juste avant une rentrée des classes : la confiance en soi est doucement mais sûrement en train de disparaître, on a déjà l’impression que tous les futurs collègues sont bien plus intelligents / sympas / cool que soi, et on finit même par se demander si c’est une bonne idée, finalement, ce nouveau job. Quelques heures avant le moment fatidique, on envisagerait presque de tout plaquer et d’aller élever des chèvres dans les Cévennes…

 

Qu’est-il donc arrivé à l’excitation que ressentis au moment de postuler à ce job ? Ou à la joie d’apprendre que vous aviez été sélectionné·e pour intégrer l’équipe ? Elles sont toujours là, mais vous êtes simplement en train de vivre une étape malheureusement inévitable pour toute personne sur le point d’intégrer une nouvelle tribu : la peur de ne pas être à la hauteur. 

 

La bonne nouvelle, c’est qu’à la hauteur, vous l’êtes ! Vos employeurs le savent, vous l'avez su (à un moment), et nous le savons aussi ; alors hauts les cœurs, ces moments étranges où vous êtes la dernière recrue ne dureront pas, et tout ce qu’il vous manque pour gérer cette drôle de période d’intégration, c’est un guide de survie…

Ne cherchez plus, le voici.

 

J-3 : PREPARATION, DRESS CODE ET TEMPS DE TRAJET

Quelques jours avant de commencer un nouveau job, il faut se mettre en condition. Vous devriez déjà être renseigné·e sur l’entreprise à intégrer lors de la phase d’entretiens, mais replongez-vous dans vos recherches, ça vous rafraîchira au moins la mémoire.

 

Préparez-vous une tenue correspondant au dress code de l’entreprise (c’est important), et dans laquelle vous vous sentez à l’aise (c’est très important). Tant qu’à y être, préparez-en plusieurs pour être tranquille pour toute la semaine. Ça va être une semaine fatigante, durant laquelle vous allez devoir ingérer et digérer une énorme quantité d’informations, et vous aurez sûrement envie de tout sauf de faire des lessives en rentrant chez vous le soir… 

 

Regardez attentivement le temps de trajet, et prévoyez un itinéraire alternatif au cas où il y aurait des problèmes dans les transports (si si, ça arrive). Regardez aussi la météo et emportez un parapluie si nécessaire. Mieux vaut ne pas arriver avec le brushing de travers pour le premier jour, n’est-ce pas ?

 

LE JOUR J : PONCTUALITE, SOURIRES ET PRISE DE NOTES

On ne va pas s’éterniser sur ce point qui semble plutôt évident, mais il peut être utile de le rappeler : il est absolument interdit d’arriver en retard lors de son tout premier jour dans un nouveau job. Prévoir 10 minutes d’avance suffira, et comme vous avez déjà prévu le trajet (cf paragraphe précédent), vous n'avez aucune excuse pour arriver en retard.

 

Vous allez rencontrer beaucoup de nouvelles têtes d’un coup, et il est très probable que vous ne retiendrez pas les prénoms de tout le monde. Essayez de faire au mieux : concentrez-vous sur les personnes avec qui vous serez le plus à-même de travailler dans l’immédiat, et pour les autres n’hésitez pas à redemander si vous n’êtes pas sûr(e). Tout le monde passe par là un jour où l’autre, et personne ne t’en tiendra rigueur.

 

Avoir une attitude positive et enjouée tout au long de la journée. Montrez votre enthousiasme pour le poste. N’hésitez pas à prendre beaucoup de notes, cela servira forcément à un moment où à un autre.

 

Lors de la pause déjeuner, patientez et attendez de voir ce que font vos collègues. Il est probable que l’on vous propose d’aller manger quelque part, mais si ce n’est pas le cas, pas de souci, vous aurez pensé à amener votre lunchbox (bravo !). Pendant le repas, intéressez-vous à vos collègues, prévoyez un ou deux sujets de conversation à l’avance pour éviter les moments de blanc et profitez de ce moment pour continuer votre apprentissage des prénoms de chacun. Peut-être un organigramme avec les têtes de vos collègues est disponible et vous permettra de vous repérez facilement.

 

LES JOURS D’APRES : PROACTIVITE, QUESTIONS ET AFTERWORKS

Attendez-vous à quelques jours de flottement avant de vous sentir parfaitement à l’aise (que ce soit avec le trajet, avec le poste, ou avec tes collègues). N’hésitez pas à poser des questions à vos collègues lorsque vous avez un doute (et après avoir vérifié sur Google, tout de même) : personne ne s’attend à une résolution de tous les problèmes de l’entreprise dès les premiers jours ! Souvenez-vous qu’il est toujours préférable de poser les bonnes questions avant de se lancer (et de faire les choses correctement du premier coup), plutôt que de gaspiller son temps et énergie à tout recommencer.

 

Être proactif est toujours bien vu dans une entreprise : si vous avez terminé les tâches que l’on vous a données, n’hésitez pas à prendre des initiatives et à demander d’autres missions. Ne vous reposez pas sur vos lauriers et essayez d’en faire toujours plus : cela témoignera de votre grande motivation et de votre implication dans l’entreprise.

 

Soyez vous-même avec vos collègues, et n’oubliez pas la règle la plus importante concernant une intégration réussie : si quelqu’un (n’importe qui) vous demande d’aller boire un verre en fin de journée, une seule réponse est tolérée, c’est oui ! 

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer.